Pour une mobilisation entrepreneuriale et citoyenne ! Signez l’appel

 

Le saviez-vous ?

10 235 projets accompagnés et développés
(au 31/12/2014)

Accueil Presse Un plan d'action Ardan pourla pisciculture du Kuhweg
Un plan d'action Ardan pourla pisciculture du Kuhweg

Diplômé d'aquaculture, Alexandre Balaud est de retour à la pisciculture du Kuhweg où il a effectué son stage de licence, toujours sous le statut de stagiaire mais du Conservatoire national des Arts et métiers cette fois.

Alexandre Balaud et son entreprise d'attache, la pisciculture du Kuhweg à Vahl-les-Bénestroff, vont profiter du dispositif Ardan mis en oeuvre par le Conservatoire des Arts et métiers (Cnam) et animé territorialement par la Chambre des métiers et de l'artisanat.

Sans l'intervention de la Maison de l'emploi du sud mosellan, le dirigeant Dominique Nippert et l'étudiant n'auraient peut-être jamais bénéficié de l'une des 170 Actions régionales pour le développement d'activités nouvelles (Ardan) menées chaque année dans les PME-PMI et entreprises artisanales de Lorraine.

Le projet s'inscrit dans l'action d'animation de la Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences à l'échelle du territoire sud mosellan (GPECT), confiée par les pouvoirs publics à la Maison de l'emploi et par la Maison de l'emploi à Sébastien Guigard.

Diagnostics à établir

Le chargé de mission revient sur les origines de cette collaboration : « Dans le Saulnois, cette démarche d'identification des besoins en compétences a été ciblée à l'initiative de la sous-préfète sur la filière agro-alimentaire. Auprès de Dominique Consille, M. Nippert avait exprimé dès fin 2012 le souhait de pouvoir anticiper la transmission des savoir-faire liés à son activité, et peut-être, à plus long terme, la transmission de l'entreprise elle-même. »

Sébastien Guigard a poursuivi auprès de lui un travail d'accompagnement. « Les rencontres avec M. Nippert sur les sites d'exploitation, ont permis d'analyser la situation, de définir ses besoins et d'identifier le dispositif Ardan comme permettant d'y répondre. » Puis, en avril dernier, Alexandre Balaud est arrivé et s'est peu à peu positionné comme manager potentiel du projet.

« De meilleurs résultats »

« En général, quand nous intervenons, stagiaire et professionnel en sont déjà au stade des fiançailles », indiquait M. Cardon, représentant du Cnam, au moment de signer les conventions de partenariat entre les protagonistes de l'affaire. La structure ne force pas les mariages. Grâce à l'enveloppe dédiée au recrutement de personnes en capacité de développer leurs compétences à travers le pilotage d'un projet, elle donne à des entreprises de moins de 10 salariés, les moyens d'amortir la charge salariale générée par une embauche.

« Après quatre mois d'immersion dans l'entreprise, Alexandre apparaissait comme un candidat idéalement placé pour établir un diagnostic, un plan d'action et des perspectives de développement à moyen terme. » Le Vosgien avait le choix de poursuivre ses études au niveau master mais n'avait pas vocation à se lancer dans la recherche pure.

Doué d'une certaine expertise dans le domaine scientifique de l'aquaculture, le jeune homme confesse pécher encore quelque peu par manque d'expérience sur l'aspect commercial inhérent à l'activité d'une société, aussi artisanale soit-elle. Insuffisance que le Cnam lui donne le moyen de pallier par l'accès à des formations professionnelles complémentaires. La première se déroulera sur quatre jours dédiés au pilotage de projet. S'en suivront cinq modules de deux jours sur des thèmes choisis par le stagiaire.

Dominique Nippert ne doute pas du succès de leur collaboration : « Depuis qu'Alexandre travaille à mes côtés, j'obtiens de meilleurs résultats à la fois au niveau de la production de poissons et au niveau des ventes puisque sa présence sur le site me permet de retourner au contact des clients sur le terrain du démarchage que j'avais déserté un peu. »

Pour établir la stratégie de développement de la pisciculture du Kuhweg fondée en 1997, Alexandre Balaud dispose de six mois à l'issue desquels il sera temps d'analyser l'opportunité de pérenniser cette collaboration.

© Le Républicain Lorrain
13 octobre 2013

 

Webmaster - Mentions légales - Dernière mise à jour le 03/03/2017 - Copyright 2017